La GUADELOUPE

Superficie : 1 628,43 km2

Capitale : Pointe-à-Pitre

Monnaie : l’euro €

Population : 473 022 habitants

Langue : Français-Créole

Le papillon des Antilles

Tel un papillon posé sur la mer, fragile frontière entre la mer des Caraïbes et l’Océan Atlantique à 6 200 km de la métropole, la Guadeloupe déploie ses ailes de part et d’autre de la Rivière salée. Dans l’ombre de la Soufrière, les montagnes de Basse-Terre barrent la route aux alizés, tandis que les plateaux calcaires de Grande-Terre affrontent la sécheresse du climat tropical.


France d’Outremer

Le département français d’Outremer (DOM) nommé Guadeloupe inclut également Marie-Galante, les Saintes et La Désirade, sans toutefois avoir le nom officiel d’archipel.

Les fêtes traditionnelles, notamment le Carnaval, les courses locales comme le Tour de Voile ou la Karujet, ou internationales comme la Route du Rhum, relayées par des évènements artistiques tel le Festival Terre De Blues, créent une animation permanente incroyablement gaie, colorée, sonore….

Le Marché immobilier guadeloupéen

Le marché guadeloupéen est handicapé par une très forte dichotomie (écart d’appréciation du bien entre vendeurs et acquéreurs), notamment pour les villas, ce qui allonge considérablement les délais des transactions pourtant en progression.
Par ailleurs, la cartographie du marché est toujours centrée sur les segments inférieurs : près de 70 % des ventes se réalisent sous la barre des 200 000 €, plus d’une sur deux est inférieure à 150 000 €.

Les prix varient selon les secteurs géographiques, dans les fourchettes allant de 1 100 €/m² au sud de Basse Terre ou au Nord de Grande Terre, jusqu’à 3 000 €/m² dans le Secteur de Baie Mahault et Petit Bourg et même 3 400 €/m² dans le Secteur Littoral Sud Grande Terre.

Malgré une santé économique précaire, la Guadeloupe fait partie des îles les plus riches et les plus stables des Caraïbes, ce qui constitue évidemment un terreau très favorable à l’immobilier.

Tendances

L’immobilier en Guadeloupe retrouve actuellement équilibre et dynamisme dans un marché assaini après une période de crise où l’île a souffert d’une trop forte densité d’opérations à des prix trop élevés.

Le marché du neuf est redevenu accessible avec des programmes à taille humaine, moins nombreux mais affichant des prix abordables. De petites résidences de qualité, correspondant parfaitement aux besoins des familles sont désormais proposées, aux Antillais comme aux investisseurs dans des conditions tarifaires sans distorsion.

Par ailleurs, le Plan Logement Outre-mer lancé en mars 2017 avec pour objectif de construire 10 000 logements sociaux par an, doit permettre à l’état d’injecter plus de 500 millions d’euros par an auprès des acteurs du logement.

PERSPECTIVES

La demande de logements suit l’activité des Guadeloupéens :

  • - sur le littoral, le massif montagneux de Basse Terre et la rade de Pointe-à-Pitre, où l’activité touristique est forte.

  • - dans les zones d’exploitation et d’industrialisation de la canne à sucre, réparties sur tout le territoire, la plus importante étant celle de Jarry, la plus proche de Pointe-à-Pitre et de l’aéroport.

  • - dans le centre de l’île, avec la Rivière salée séparant l’aéroport et la grande zone industrielle. Ce secteur concentre autant de demandes de logements que de difficultés en termes de circulation. Cependant le projet de Tramway lancé en 2013 doit relier le nord des Abymes au centre-ville de Pointe-à-Pitre, puis étendre ses infrastructures à l'université avant d’offrir deux lignes opérationnelles.

Cette bouffée d’oxygène dans les transports de l’île doit permettre de faire vivre le marché immobilier en proposant des terrains plus accessibles depuis les zones d’activités.

Investir en Guadeloupe

En proposant à ses investisseurs un placement financier de format épargne, Outremer Funding se propose d’aider les familles guadeloupéennes à acquérir leur logement. Une aide sous forme de crédit hors du carcan rigide et déshumanisé des banques classiques. Un beau projet qui mérite d’être considéré. Découvrez-le sur notre site !

La MARTINIQUE

Superficie : 1 128 km2

Capitale : Fort-de-France

Monnaie : l’euro €

Population : 397 154 habitants

Langue : Français-Créole

À 7 000 km de la métropole

Entre Océan Atlantique et mer des Caraïbes, une « île au vent » des « Petites Antilles » dominée par la célèbre Montagne Pelée connait l’éternel été : c’est la Martinique, à la population plurielle et métissée.

Ce département français d’Outremer (DOM), au statut récemment transformé en collectivité territoriale (COM), regroupe les compétences du conseil général et du conseil régional.

Le climat tropical accueille tant de fleurs aux formes atypiques et aux couleurs flamboyantes que ses premiers occupants, les indiens Caraïbes, l’avaient nommée Madinina : l'île aux fleurs. Le surnom est resté ; tous ceux qui connaissent la Martinique ont « l'île aux fleurs » dans le cœur.


Le Marché immobilier martiniquais

L’interruption en 2012 des lois de défiscalisation qui avaient permis de sortir le marché immobilier de la grave crise des années 2000 a imposé de rebattre les cartes et on a observé de 2013 à 2015 un marché carrément atone, voire déprimé, attentiste, qui se réveille enfin.

Ainsi 2016 a été une bonne année pour l'immobilier en Martinique et 2017 confirme l’embellie.

Les prix sont stables, voire en baisse pour les logements achetés dans un contexte de défiscalisation qui sont revendus 15 à 20% en dessous de leur prix d’acquisition. Les transactions sont plus longues mais plus nombreuses.

Les taux d’emprunt sont très bas et l’extension à l’ancien du prêt à taux 0 élargit les élargit les possibilités des primo-accédants.

L’investissement locatif lui-même connait un regain d’intérêt grâce à la loi Pinel DOM.

Tendances

Dans une recherche de confort urbain et de proximité du lieu de travail, la demande concerne essentiellement des zones de grande activité du centre de l’île.

Les jeunes ménages achètent dans un budget n’excédant pas 250 000€ et si le PTZ a bien évolué, il semble être assez faiblement accordé.

FORT-DE-FRANCE
Ancien : 1 200 - 2 500 €/m²
Neuf : 2 500 - 4 000 €/m²

LE LAMENTIN, DUCOS, SAINT-JOSEPH, LE FRANÇOIS
Ancien : 2 000 - 2 500 €/m²
Neuf : 2 500 - 3 500 €/m²

Sur le marché du neuf, l’offre est quasiment tarie. Les rares nouveaux programmes sont de très haut standing et s’écoulent lentement. Quelques communes disposent encore de surfaces constructibles mais à des prix élevés, au vu des travaux d’aménagement nécessaires.


Perspectives

Fort-de-France arrive à saturation et dans son sillage des villes comme le Lamentin, où les prix fonciers et locatif sont en pleine explosion.

Une nouvelle tendance apparait, consistant à s’installer en périphérie. Elle est le fait de personnes à la moyenne d’âge un peu plus élevée, recherchant un lieu de vie calme, où installer leur famille sans trop s’éloigner de leur emploi.

Dans ce contexte, des villes comme Ducos, Robert ou encore Rivière-Salée qui saisissent l’occasion pour se moderniser et investir, sont actuellement très sollicitées et pourraient bien devenir le cadre d’une forme de banlieue résidentielle.

Investir en Martinique

Outremer Funding propose à ses investisseurs un placement financier de format épargne. Les capitaux investis ne sont pas placés en bourse, mais réunis pour accorder des prêts à des familles martiniquaises souhaitant acquérir leur logement. Une sorte de substitut à la banque, où des mots comme humanité et confiance ne sont plus écrasés par ceux de garantie et rentabilité. Découvrez nos solutions novatrices sur notre site !

NOUVELLE-CALéDONIE

Superficie : 18 575,5 km2

Capitale : Nouméa

Monnaie : Franc Pacifique
(parité fixe avec l’euro)

Population : 269 924 (14 hab./km²)

Langue : Français, et plus de 28 langues vernaculaires

Quelques degrés au nord du tropique du Capricorne

Aux antipodes, à quelques 17000 km de la métropole la France a un pied dans l’Océan Pacifique sous forme d’un archipel de toute beauté : la Nouvelle Calédonie, découverte par Cook en 1774.

L’île principale, Grande Terre, parcourue en son milieu par une impressionnante cordillère, est entourée de la deuxième plus grande barrière de corail au monde.

Celle-ci abrite un immense lagon dont les deux tiers sont inscrits au Patrimoine mondial de l'UNESCO. Parmi les centaines d'autres îles et îlots de Nouvelle-Calédonie, quatre composent une province : Lifou, Maré, Tiga et Ouvéa sont l'archipel des Loyauté. Un cadre paradisiaque, dans la douceur des alizés, pour la réputée course Va’a, de pirogues polynésiennes.

L'économie de la Nouvelle-Calédonie repose sur ses nombreuses richesses en minerai, les transferts financiers depuis la métropole et le tourisme. L’archipel connait le plein emploi ce qui en fait le DOM TOM le moins dépendant de l’État Français.

France d’Outremer

Les Mélanésiens d’origine (Kanaks) constituent encore la première communauté de l’archipel. Avec les européens, anciens colons ou nouveaux aventuriers, les asiatiques, polynésiens ou Réunionnais arrivés comme main-d'œuvre, ils composent un peuple néo-calédonien très métissé et multiculturel. Les usages locaux ne diffèrent guère des métropolitains, bien que la traditionnelle « coutume » soit très présente et respectée.

Cette population, jeune, vit encore quelques remous dans la définition de son destin commun et son statut institutionnel de pays et territoire d'outre-mer (PTOM) de l'Union européenne, pourrait évoluer lors du référendum de 2018.

Le Marché immobilier en Nouvelle Calédonie

Le dynamisme économique de la Nouvelle Calédonie et sa très forte croissance démographique entrainent un boom de l’immobilier. Cependant la population très inégalement répartie sur le territoire.

Fournisseuse d'emploi autant que de biens de consommation et d'équipement, l'agglomération nouméenne exerce une forte attractivité. Les pouvoirs publics ont engagé une politique de redéploiement en direction de communes limitrophes principalement à Dumbéa et Païta créant le Grand Nouméa, doté d’infrastructures, services, hôpitaux, emplois, habitations… Cependant les promoteurs peinent à rassasier le marché du logement dans ce secteur où vivent deux calédoniens sur trois. Hormis les F2 livrés en nombre ces dernières années, le prix des habitations ne diminue pas et l’accession à la propriété semble difficile, en particulier pour les ménages modestes.

Ailleurs, la problématique est différente car si les terrains et l’espace sont relativement disponibles, les besoins de développement sont importants. Des pôles urbains ont toutefois été lancés, comme celui de Voh-Koné-Pouembout (parfois appelé VKP) qui a redonné un dynamisme démographique à la Province Nord avant l’arrêt du four KNS en 2014.

Perspectives

À court terme, la Nouvelle-Calédonie va bénéficier d’un investissement de 7 milliards d’Euros en vue de devenir le premier producteur mondial de nickel. La construction de 2 nouvelles raffineries, la modernisation d’une raffinerie existante ainsi que des investissements connexes vont aller de pair avec la construction de logement et d’équipement supplémentaires, soit un bon dynamisme de l’immobilier.

Par ailleurs des projets immobiliers voient désormais le jour sur des terres coutumières, ouvrant de larges perspectives. Ainsi, à Koné, se construit un projet ambitieux d’une centaine de logements ; les premières villas sont attendues pour 2018.

Investir en Nouvelle Calédonie via OMF

En Nouvelle Calédonie, la rareté de l’offre impose à beaucoup de se loger en locatif. L’action d’OMF, permettre aux familles résidentes aux revenus modestes d’acquérir leur résidence principale, les aide à sortir de cette spirale. De plus, la démarche sous forme de placement financier de type épargne ne présente aucun risque ; l’éventuel impact du résultat du prochain référendum sera négligeable dans ce domaine. Un beau projet à découvrir sur notre site !

SAINT-MARTIN

Superficie : 93 km2

Capitale : Marigot

Monnaie : Euro, Florin antillais, Dollar US

Population : 75 000 habitants

Langue : Français, Anglais, Créole, Néerlandais, Papiamento

The « Friendly Island »

Minuscule île des Antilles à 250 km au nord de la Guadeloupe, Saint Martin compte 10 kilomètres de… frontière internationale ! Les Français, au nord, partagent avec les Néerlandais installés au sud, un relief montagneux à forte pente que borde un littoral féerique ponctué d’une trentaine de plages de sable blanc.

Les reliefs ne sont parcourus que de sentiers, tandis qu’une route principale fait le tour de l'île par la côte. Les nombreux étangs sont d'eau saumâtre et l'eau potable doit être obtenue par dessalement de l'eau de mer.

Ce partage des conditions naturelles sur fond d’insularité induit naturellement un voisinage cordial. Si la française Saint Martin reste bien distincte de la néerlandaise Sint Maarten, la population très cosmopolite et également nombreuse de part et d’autre de la frontière parle essentiellement anglais.

également nombreuse de part et d’autre de la frontière parle essentiellement anglais.

L'économie de Saint Martin a été basée successivement sur le tabac, l'indigotier, la canne à sucre, le coton, le sel, l'élevage, mais depuis la fin des années 1960, c’est le tourisme, avec le shopping détaxé, qui constitue la première ressource économique de l'île, attirant en masse les familles américaines ou canadiennes qui viennent séjourner au soleil dans un contexte économique favorable au dollar.

France d’Outremer

Le domaine français de Saint-Martin abrite depuis 1998 une réserve naturelle destinée à préserver 3 écosystèmes essentiels : la mangrove, les herbiers de phanérogames marines et le récif corallien.

Saint Martin est traditionnellement très liée à l’archipel guadeloupéen voisin et le carnaval de Marigot est tout aussi réputé que celui de Basse Terre. Des structures comme la CCI demeurent en Guadeloupe, mais depuis 2007, Saint Martin est une Collectivité d’Outre-Mer à part entière. Dotée d’une fiscalité très attractive (depuis 1985), elle attire chaque année 2 millions de visiteurs.

La population de la partie française de Saint-Martin a connu une très forte croissance des années 1980 à 2000. Ce phénomène dû à la défiscalisation commence à se stabiliser en nombre. Jeune, cosmopolite (plus de 100 nationalités) et peu diplômée, la population de Saint Martin connaît un taux de chômage important et doit faire face à un coût élevé de la vie quotidienne.

Le Marché immobilier de Saint Martin

Le volume global des transactions est stable, mais le marché reste très difficile. En effet, si les délais de vente baissent sensiblement (restant cependant à plus de 30 semaines ce qui est très élevé), 90 % des transactions se concluent à l’issue une baisse de prix (en moyenne 12,17 % de la valeur initiale).

Les appartements représentent près de 7 ventes sur 10 (69,30%) et justifient une cartographie du marché basée sur les « petits » produits : les biens d’une valeur inférieure à 150 000 euros représentent plus de 60 % du volume des ventes alors que les transactions supérieures à 300 000 euros ne constituent que 7,66 % du total. La valeur moyenne des ventes est extrêmement stable et s’établit à 156 115 euros.

Perspectives

Le principal attrait de Saint Martin pour les détenteurs de patrimoine va bien au-delà du cadre paradisiaque. Les résidents et investisseurs immobiliers y bénéficient d’un régime fiscal très favorable.

De quoi attirer les grandes fortunes, bien sûr, mais certainement aussi de quoi aider les résidents à s’installer mieux.

OUtREMER FUndiNG à Saint Martin

Hors du faisceau des projecteurs, Saint Martin connaît de vraies inégalités sociales, mais l’ouragan Irma qui a ravagé l’île dans la nuit du 5 au 6 septembre 2017 sera peut-être le déclencheur d’une solidarité nouvelle.

La « jeune » Collectivité de Saint-Martin a très vite affirmé sa volonté de se reconstruire et donné des signes clairs de redémarrage, auxquels ont répondu les autorités françaises par l’accord pour la reconstruction "durable" de Saint-Martin signé le 21 Novembre 2017. Il s’agit de renforcer les services de l'État sur place, de mettre en place une politique d'urbanisme "responsable et contrôlée", et d'améliorer la coopération franco-néerlandaise, sans oublier de gérer l’incontournable phase de transition.

Nul doute qu’Outremer Funding trouve toute sa place dans cette action de reconstruction et de rééquilibrage économique et social. Suivez l’aventure sur notre site !

error
check_circle
warning